PROJETS DE SUBSISTANCE

Brûler la chandelle par les deux bouts

Nous avons rendu possibles les réparations qui s’imposaient aux murs du couvent détruits par les termites pour le couvent de dix religieuses Carmélites dans l’État du Bihar (Inde), dont les seuls moyens de subsistance consistent actuellement en deux activités principales : la confection d’hosties qu’elles fournissent à quatre diocèses qui, eux, les distribuent à leurs paroisses respectives et la fabrication de chandelles de toutes les formes qu’elles vendent tantôt à diverses associations religieuses, tantôt à des particuliers.

Comme, en plus d’avoir un jardin à entretenir pour se nourrir, des chiens à soigner pour se protéger, elles ont toutes les autres tâches quotidiennes – cuisine, entretien, etc. -, il ne faudrait pas qu’elle brûle la chandelle par les deux bouts.

Madagascar

Les sœurs travaillant dans le jardin au Carmel du Sacré-Cœur

Mexique

Une machine pour faires des hosties comme moyen de susbsistene

Burundi

L’aide religieuses auprès des enfants orphelins

Pérou

Prier ensemble pour le salut d’un Péruvien

Albanie

Accompagner ceux qui souffrent jusqu’au bout

RD Congo

Les sœurs de la Résurrection s’occupent de la lessive

Argentine

Sans amour, la répartition des biens terrestres n’a aucune valeur